Êtes-vous incollable sur les bonnes pratiques Google Ads à connaître pour des campagnes performantes ?

Les différents paramètres et fonctionnalités sont multiples sur Google Ads.

Lorsque l’on débute sur la régie, il peut être facile de s’y perdre : les indications sont nombreuses et les contres-indications que l’on peut trouver sur le web, le sont aussi. 

Attention, les débutants ne sont pas les seuls à être concernés par l’apprentissage de ces bonnes pratiques Google Ads.

À l’image des automobilistes, les plus expérimentés sont à même d’apprendre et de conserver de mauvaises pratiques, à corriger. 

Dans cet article, vous découvrirez 7 bonnes pratiques Google Ads à maîtriser (ou à réviser) pour mettre en place des campagnes dans les règles. 

Bonne pratique #1 Ne pas suivre le chemin indiqué de Google lorsque l’on crée la première campagne d’un compte

Lorsque vous créez votre compte Google Ads et que vous souhaitez créer une campagne, vous entrez directement dans un processus de création de campagne guidé

Ce processus de création présente une interface basique et accessible.

Ce dernier est destiné à aider les nouveaux annonceurs à la création de leur première campagne. 

Elle permet aussi de créer une campagne plus rapidement. 

À première vue, cette fonctionnalité est bienveillante, cependant : 

  • Elle ne vous permet pas de vous familiariser avec l’interface classique. Or, c’est bien dans la version classique de la régie que vous allez passer du temps à créer et analyser vos campagnes. 
  • Google vous incite indirectement à la création d’une campagne intelligente, à travers une stratégie d’enchère automatique. Autrement dit, ce processus guidé vous incite à la création d’une campagne autopilotée par les algorithmes de Google. La problématique majeur est ici. 

Les campagnes créées à l’aide de stratégies d’enchères automatiques ne permettent pas de garder un contrôle et une visibilité, importante et utile, sur vos enchères et vos requêtes cibles. 

Moins de contrôler et moins de visibilité signifie : 

  • Pas de possibilité d’ajuster ses enchères. Ce qui est important lorsque l’on veut réduire les dépenses sur certains mots non pertinents, ou augmenter les mots-clés performants pour atteindre plus d’opportunités.
  • Moins de regards sur les requêtes pour lesquelles on apparaît. Ce qui veut dire moins de données et par conséquence plus de difficultés à prendre des décisions justes.

Si vous débutez, nous vous recommandons la démarche suivante : 

Dès le départ, sélectionnez le “mode expert” disponible en bas de page. 

Puis, cliquez sur “créer un compte sans campagne”.

Vous entrerez dans l’outil Google Ads et profiterez de l’interface classique et de tous les choix de stratégies possibles

Vous vous familiariserez avec l’outil Google Ads et pourrez choisir toutes les options nécessaires à votre stratégie. 

activer-mode-expert-google

Bonne pratique #2 Ne sélectionnez qu’un seul réseau de recherche

Une autre erreur de débutant est de diffuser à la fois sur le réseau de recherches et le réseau display

C’est une erreur importante à éviter, car les formats de ces 2 réseaux sont différents

  • Les annonces sur le réseau de recherches sont uniquement textuelles. L’objectif est d’inciter le prospect à cliquer à l’aide d’un texte bien conçu
  • Les annonces sur le réseau display sont en grande partie visuels. L’objectif est d’inciter le prospect à cliquer à l’aide d’un visuel attrayant

En sélectionnant les 2 réseaux, votre campagne est donc erronée.

Cette mauvaise pratique peut aussi entraîner une augmentation des coûts, sans que cela vous rapproche de vos objectifs marketing.

Voici ce qu’il faut faire :

Si vous créez une campagne Search : sélectionnez uniquement la diffusion sur le réseau de recherches partenaires. 

Si vous créez une campagne Display : sélectionnez uniquement la diffusion sur le réseau display. 

Ce qu’il faut savoir du réseau de recherches partenaires Google : ce dernier se compose en premier lieu des autres sites et plateformes de Google (Google.ch, Google.be, Google Maps, Google Shopping…). 

Dans un second temps, il comprend les sites ou plateformes web qui utilisent le moteur de recherche Google (Ask, Free, Orange, SFR et d’autres sites peu connus et peu utilisés).  

Certains annonceurs le juge inutile, car peu d’internautes utilisent d’autres sites que Google pour leurs recherches et qu’ils ont la réputation d’enregistrer peu de conversions. 

Il s’agit plus d’un mythe que d’une réalité.

Nous vous recommandons d’essayer de diffuser sur le réseau de recherches partenaires, quitte à le retirer de votre campagne plus tard si cela vous fait défaut. 

reseaux-diffusion-google-ads

Bonne pratique #3 Configurer votre zone géographique cible

Ne pas configurer correctement la géolocalisation est une autre erreur que l’on retrouve régulièrement chez les débutants sur Google Ads.

Par défaut, le critère sélectionné de zone géographique est le suivant : 

  • Présence ou intérêt : personnes situées dans les zones que vous ciblez, qui s’y rendent régulièrement ou qui s’y intéressent. 

Ce critère par défaut n’est pas des plus pertinents.

En effet, il implique la chose suivante : si votre cible est Française et qu’elle habite à l’autre bout du monde, elle pourra tout de même accéder à votre publicité. 

Le problème ? Il est fort probable que cette personne ne soit pas concernée par votre offre si elle ne se situe pas en France. 

Aussi, si vous êtes un e-commerçant, il faudrait que votre zone de livraison s’étende à l’international…

Pour corriger cela, préférez l’option suivante

  • Présence : personnes situées dans les zones que vous ciblez ou qui s’y rendent régulièrement
zone-geographique-publicite-google

Bonne pratique #4 Fixer le bon budget dès le départ

Pour définir le bon budget de départ sur Google Ads, il faut d’abord savoir cela : 

Lorsque vous créez une campagne et lui attribuée un budget pour la première fois, Google va effectuer un calcul

Ce calcul consiste à multiplier ce budget par 30,4 (30,4 correspond à un mois sur le web). 

Autrement dit, Google va inscrire votre budget dans une logique mensuelle

De cette manière, Google se fixe une limite mensuelle, il ne dépassera pas ce budget sur les 30,4 prochains jours. 

Néanmoins, dans sa propre logique, Google s’autorisera à dépenser jusqu’à 2 fois en début de campagne, cela afin d’obtenir un maximum de puissance au démarrage et saisir un maximum d’opportunités. 

Ce n’est pas une bonne nouvelle si votre budget est limité.

Admettons que votre budget soit de 10 € par jour (340 € par mois selon Google).

Les 3 premiers jours, Google pourrait dépenser jusqu’à 60 €. 

Ce qui représente une certaine somme de votre budget.

Or, cette somme pourrait être pilotée plus intelligemment après vos premières analyses de campagnes. 

reserver-votre-consultation-social-ads

Voici la marche à suivre pour éviter cette dépense : lorsque vous lancez votre campagne, diviser votre budget journalier par 2, durant les 3 à 4 premiers jours.

Ensuite, augmentez progressivement votre budget de façon à atteindre votre réel budget journalier.

Pour en savoir plus sur la notion de budget, nous vous recommandons notre article qui explique comment définir son premier budget sur Google Ads.

budget-google-ads

Bonne pratique #5 Paramétrer une stratégie d’enchère adéquate

La stratégie d’enchère par défaut est une stratégie d’enchère aux clics. 

Cette stratégie d’enchère signifie que vos campagnes auront pour objectif de générer des clics. 

Cependant, cette stratégie d’enchère ne tient pas compte de la qualité des clics : d’où ils proviennent, si les personnes ont une intention d’achat… 

Aussi, si vous ne renseignez pas une limite d’enchère au coût par clic maximal (CPC Max), les clics de votre campagne seront générés à des prix aléatoires, souvent excessifs.

Lorsque vous créez une nouvelle campagne, nous vous recommandons d’utiliser la stratégie d’enchères Maximiser les conversions

Cette stratégie d’enchère signifie que vos campagnes ont pour objectif de générer votre objectif un maximum de fois, par exemple : un achat en e-commerce. 

Cette stratégie d’enchère permet d’avoir une forte traction dès le départ, autrement dit d’obtenir rapidement de premiers résultats. 

Après ces premiers résultats analysés, vous pourrez établir une nouvelle stratégie adéquate : par exemple, une campagne avec une stratégie au coût par clic manuel composée de requêtes pertinentes que vous auriez détecté grâce à votre première campagne de découverte.

Pour en savoir plus sur les stratégies d’enchères, nous vous recommandons notre article qui traite en détails de toutes les stratégies d’enchères Google Ads.

parametre-encheres-google-ads

Bonne pratique #6 Exclure les mauvais placements de vos campagnes Display

Sur le web, la moitié du trafic est générée par des bots, autrement dit des robots. 

Un bot est un robot qui parcourt Internet afin de collecter des informations propres à chaque site web et à chaque page web. 

Les plus connus d’entre eux sont ceux des moteurs de recherche, il s’agit des robots d’indexation : ils servent à référencer votre site sur Google. 

Lorsque vous créez des campagnes Display pour la première fois, vous devez savoir que la moitié de vos cliques sera probablement générée par des robots.

Pour contrecarrer cela, il vous faut exclure les placements réputés comme mauvais en termes de qualité de trafic : ce sont les placements des applications mobiles. 

Pour ce faire, rendez-vous dans l’onglet exclure de votre campagne Display, puis dans la catégorie App et décochez l’ensemble de sous-catégories.

Bonne pratique #7 Ne pas suivre à la lettre les recommandations de Google

Après avoir lancé votre campagne, Google vous suggérera rapidement des recommandations d’optimisation, le tout accompagné d’un score. 

De manière générale, les recommandations sont bonnes et peuvent être suivies.

Cependant, certaines des recommandations peuvent être à proscrire selon votre stratégie.

Ainsi, une bonne pratique consiste à toujours remettre en question les recommandations Google, en sachant qu’elles sont parfois bonnes, parfois moins. 

Aussi, il est important pour vous de comprendre chacune des améliorations suggérées : Pourquoi cette amélioration ? Qu’implique-t-elle ? Quel est son niveau d’impact ?

Il vous faudra aussi les challenger une fois mises en place, par exemple : en étudiant l’évolution de vos résultats sur une semaine après une amélioration. 

recommandations-optimisations-google-ads

Conclusion des bonnes pratiques Google Ads

Vous savez désormais quelles sont les premières bonnes pratiques à suivre quand on débute sur Google Ads

  • Ne pas suivre le chemin indiqué de Google lorsque l’on crée la première campagne d’un compte
  • Ne sélectionnez qu’un seul réseau de recherche
  • Configurer votre zone géographique cible
  • Fixer le bon budget dès le départ
  • Paramétrer une stratégie d’enchère adéquate
  • Exclure les mauvais placements de vos campagnes Display
  • Ne pas suivre à la lettre les recommandations de Google

Nous vous recommandons de vérifier si vos campagnes en cours respectent dors et déjà ces bonnes pratiques Google Ads. 

Et si ce n’est pas le cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire.